www.harmonie-aixlesbains.com
Leonardo
Léonard de Vinci

Leonardo

Leonardo est pièce composée par Otto M. Schwarz, en souvenir de la mémoire de la jeune musicienne de 25 ans, Cécile Erard, disparue accidentellement en décembre 2016. Elle est dédiée à l’Orchestre d’Harmonie Municipale d’Audincourt.

Le compositeur a construit son œuvre sur la base des codex de Léonard de Vinci (1452-1519).

Léonard était un peintre, sculpteur, inventeur, philosophe, chercheur : sans doute l’un des plus important polymathes de tous les temps. Une de ses devises était : « Je cherche à préserver ma mémoire dans la tête des autres ». Ses plus célèbres peintures sont La Joconde, La Cène et son dessin de l’Homme de Vitruve. Il a également légué une vaste collection de documents manuscrits au travers de ses cahiers. Appelés codex, ils sont divisés en plusieurs livres séparés (Codex Atlanticus, Codex Madrid, Codex Trivulzianus…). On y retrouve de nombreuses esquisses d’inventions, d’études et de réflexions révolutionnaires dans de nombreux domaines. Le gaucher Léonard de Vinci a rédigé les textes en écriture spéculaire ou écriture en miroir. Des guerres et d’autres circonstances ont causé la dispersion des cahiers dans l’Europe entière et la perte de nombreux livres. De Vinci désirait laisser à la postérité une sorte d’encyclopédie. On estime que jusqu’à 80% de ses manuscrits ont été perdus. Néanmoins environ 6000 feuilles, dont le contenu n’a souvent été compris que des siècles plus tard, forment un recueil.

La structure de l’œuvre retrace la vie de ce génie :

Mesure 1 : Mosaïque d’idées, des premières images se manifestent en pensées, tout coule, tout bouge, des connexions se font.

Mesure 13 : La solution, tout est clair, quelque chose d’important se développe.

Mesure 21 : L’esprit d’un génie ne dort jamais. Les rouages de ses pensées ne s’arrêtent pas de tourner…

Mesure 25 : Le juene Léonard, avec plein d’entrain. Il travaille dans l’atelier du plus célèbre sculpteur et peintre de l’époque, Verrochio.

Mesure 59 : Très jeune il commence déjà à noter des pensées et des idées dans des cahiers.

Mesure 67 : Des études de la nature, des esquisses de personnes, d’animaux, de plantes. Il doutait du «déluge». Il comparait les cours d’eau de la Terre avec les vaisseaux sanguins. «L’eau est une quantité constante, l’eau constitue tout…».

Mesure 83 : De Vinci est chargé de concevoir un monument équestre à la gloire de Francesco Sforza, une énorme statue en bronze, jamais réalisée de son vivant. Il a également participé à la finition de la cathédrale de Milan.

Mesure 103 : Raisonnement : réflexions mathématiques et physiques. Études des proportions du corps humain, l’anatomie du corps humain. L’étude des proportions du corps d’après Vitruve (L’homme de Vitruve 1492).

Mesure 118 : La peinture de Léonard : La Joconde.

Mesure 143 : L’École d’Athènes.

Mesure 158 : La Cène.

Mesure 176 : Raisonnement : Léonard le polymathe.

Mesure 182 : Des inventions, comme un prototype de sous-marin, des engins volants (il espérait voler), des pompes sont dépeints dans ses codex.

Mesure 202 : Parmi ses inventions et notes on trouve également du matériel de guerre.

Mesure 226 : Une encyclopédie émerge au fil de ces années, d’une énorme importance pour la postérité.

Mesure 242 : Léonard : l’un des plus importants artistes et visionnaires. Ses relevés avaient disparu pendant des siècles.

Fermer le menu