www.harmonie-aixlesbains.com
Armenian Dances (Part 1)

Armenian Dances (Part 1)

Armenian Dances (Part I) a été écrite au cours de l’été 1972 puis jouée pour la première fois par l’orchestre symphonique de l’Université de l’Illnois, le 10 janvier 1973.  Elle est dédicacée à son chef le Dr. Harry Begian.

Armenian dances comporte cinq sections distinctes :

Tzirani Tzar (L’abricotier) : cette section, qui ouvre la pièce, commence avec les cuivres puis se poursuit avec les bois. Une chant sentimental dans lequel s’entrelace trois mélodies distinctes.

Gakavi Yerk (Le chant de la perdrix) : une mélodie simple entamée par les bois puis reprise par les cuivres. Une mélodie prévue pour un chœur d’enfants reposant sur la symbolique des petits pas de cet oiseau.

Hoy, Nazan Eem (Hé, Mon Nazan) : une danse à la métrique inhabituel (5/8) qui impose une ambaince bien particulière. Dans ce chant, un jeune homme fait l’éloge de sa bien aimée, appelléd Nazan.

Alagyaz : il s’agit ici d’une chanson populaire portant le nom d’une montagne arménienne. Son rythme tranquille et vaste contraste fortement avec le thème précédent ainsi que le suivant.

Gna, Gna (Allez, Allez) : l’œuvre se termine avec une chanson humoristique, pleine d’allant et joyeuse. Elle prend progressivement de l’ampleur et de la vitesse jusqu’à la conclusion en forme d’apothéose.

La seconde partie de ces Danses arméniennes sera présentée au publique pour la première fois quatre années plus tard, en 1976.

Fermer le menu